Jour 2 – Samedi : Arlésien d’un jour

Deuxième étape de notre visite guidée d’Arles et de ses environs.

Après avoir pris votre petit-déjeuner sous le regard bienveillant de notre Vénus d’Arles ou dans la fraîcheur de notre patio, filez vers le boulevard des Lices et son traditionnel marché. En passant par la rue de l’Hôtel de Ville et en traversant la place de République, vous sentirez l’effervescence monter car c’est au marché que tous les Arlésiens se retrouvent pour faire leurs courses, prendre un café, acheter le journal… Ou simplement pour voir et être vus !

Si vous y arrivez tôt, arrêtez vous prendre un café au Bar du marché ou au Malarte pour observer cette pièce de théâtre en plein air, avant d’arpenter les 2,5 kilomètres d’étales qui en font le plus grand marché de Provence. Si vous avez déjà fait vos emplettes, qu’il est l’heure de l’apéro et que vous avez un saucisson d’Arles de la Maison Genin dans votre besace, passez prendre une fougasse chez Souliers pour l’accompagner, jouez des coudes pour trouver une table en terrasse et arrosez l’ensemble de rosé ou de pastis (encore). Sinon, pour un peu plus de calme, remonter la rue Jean Jaurès, prenez une petite rue qui monte à droite et aller voir s’il y a de place sous le paulownia de l’hôtel du Cloître pour un déjeuner au calme, loin de l’agitation du boulevard.

Requinqué par cette parenthèse ombragée, vous pourrez ensuite partir à l’assaut du centre ancien. Quant il sera à nouveau ouvert, le Museon Arlaten – musée d’ethnographie provençal – sera l’institution parfaite pour comprendre pourquoi Arles est une des capitales de la Provence : créé par Frédéric Mistral et les membres du Félibrige dans l’ancien hôtel particulier Laval-Castellane, le « Musée arlésien » (en provençal) conserve des collections représentatives des arts, de l’ethnologie et de l’histoire du pays d’Arles… Mais il faudra attendre encore quelques temps avant de pouvoir découvrir ces merveilles !

Demain : Arles romaine

L'hôtel est OUVERT

 
L'hôtel est ouvert du lundi à 15h au vendredi midi.
Les restaurants livrent et font de la vente à emporter.
L'hôtel applique les protocoles sanitaires Covid.

LIRE LA SUITE