Jour 6 – Mercredi : Arles d’une tour à l’autre

Sixième étape de notre visite guidée d’Arles et de ses environs.

Après un petit tour sur le marché du mercredi qui s’étire du boulevard Émile Combes à la place Lamartine (dominée par les deux tours de la porte de la Cavalerie), direction le boulevard Victor Hugo pour assister à la renaissance de tout un quartier grâce à l’installation de deux institutions aux architectures aussi opposées que complémentaires : d’un côté, la nouvelle école Nationale Supérieure de la Photographie, tout en horizontalité, linéarité et transparence, dessinée par l’architecte Marc Barrani ; de l’autre, la verticalité et le profil sculptural de la tour de la Fondation LUMA, œuvre de Franck Gehry, qui s’est inspiré ici des reliefs tourmentés du Val d’Enfer aux Baux-de-Provence. Dans l’espace situé entre ces propylées d’un nouveau genre, c’est la ville de demain qui se dessine, à deux pas des anciens ateliers SCNF, reconvertis en lieux d’exposition de qualité internationale et en résidences d’artistes. Bientôt, un grand parc paysager conçu par le paysagiste Bas Smets offrira un véritable poumon vert à deux pas du centre ancien. Vous pourrez déjeuner sur place, au Réfectoire des ateliers, en tête à tête avec la grande halle des ateliers.

L’après-midi, c’est une escapade architecturale d’un autre genre que vous pourrez faire, en prenant le large pour l’abbaye de Montmajour. L’expression est juste : au Moyen-Âge, le rocher sur lequel a été construite l’abbaye était entièrement cerné de marécages. Montmajour était donc une île, une sorte de Mont Saint-Michel provençal ! Aujourd’hui, on est avant tout saisi par l’ampleur des volumes de son église haute et par la pureté des lignes de son cloître. Vous serez pris d’un léger vertige sur la terrasse de la tour de Pons de l’Orme, qui offre un panorama à 360° sur Arles et les Alpilles.

De retour à Arles, vous pourrez, en été, vous détendre autour d’un verre à la Croisière – juste en face de la tour des Mourgues –, visiter des expositions, jouer à la pétanque ou, la nuit venue, voir un film ou danser sous le ciel étoilé…

Si vous êtes en voiture et que vous voulez prendre encore plus de hauteur, direction le village perché des Baux-de-Provence, au cœur du massif Alpilles et du Val d’Enfer, où vous pourrez aussi vous rafraîchir dans les célèbres Carrières de Lumière. Un peu plus loin, les villages du Luberon vous attendent : de Gordes à Roussillon en passant par Lourmarin, la palette d’architecture et de paysages est vaste et offre encore une autre vision de la Provence.

Demain : Arles, porte de la Camargue

L'hôtel est OUVERT

 
L'hôtel est ouvert du lundi à 15h au vendredi midi.
Les restaurants livrent et font de la vente à emporter.
L'hôtel applique les protocoles sanitaires Covid.

LIRE LA SUITE